dimanche 26 octobre 2008

« Laboureurs d’espoirs »
ou
« Les MORINAYS » Histoire d’une famille bretonne au cœur de la Révolution


Avec « Laboureurs d’espoirs », les Morinays mettent en scène l’histoire des laboureurs bretons vivant leur Révolution, au jour le jour, telle qu’elle put être perçue et vécue dans la campagne rennaise, quand l’espoir s’y invite en 1789. Espoir né de la demande du Roi, espoir grandissant avec le courage d’oser ensemble, espoir d’avoir cru être entendus, mais, espoirs déçus quand les paysans, en colère, comprendront avoir été les oubliés de l’Histoire.

Enfant du pays devenu l’homme sage et respecté, syndic avant de devenir procureur, l’honorable Gilles Morinays, tente d’éclairer le chemin des ouailles de la paroisse, avec l’aide du recteur, malgré les pressions de la noblesse locale, et les déceptions, face au comportement des bourgeois de la ville.

Jan, Simon et Joseph nous font vivre les labours, les fenaisons, les métiers d’antan, la vie des simples gens, perturbés par les événements, mais, attendant tout des changements annoncés. Nous partageons avec eux les coutumes, les véritables croyances et les superstitions, les pratiques amoureuses, les jeux et les fêtes du peuple des campagnes. Et puis, il y a « la Morinays de Pontchâteau », celle dont chaque homme fait le rêve secret d’être l’époux de sa beauté courageuse, tout en craignant que sa liberté naturelle relève d’un pacte avec le diable.

Tous les personnages du petit village de Vezin, ou presque tous, vivent des situations réelles ou vraisemblables, avec des rôles qui furent les leurs ou supposés, à partir de données connues ou quasiment certaines.



978-2-84478-736-1
Roman Broché
Format 16 X 24 cm
260 pages
Prix éditeur 15 €

Quelques avis sur manuscrit...

Bonjour Monsieur,
Vous avez réussi à mettre en forme le projet (le rêve) de nombreux passionnés de généalogie… redonner vie à vos ancêtres… y compris au moyen d’un récit fictif qui s’appuie sur des données réelles… Chapeau bas ! car l’exercice n’est pas des plus faciles… J’espère que votre démarche inspirera d’autres chercheurs…
Thierry SABOT

À Alain Morinais,
Je suis admiratif devant le premier épisode de votre feuilleton. Vos connaissances sont très étendues et le style est parfait et fort agréable. J’ai hâte de connaître la suite et j’espère que vous le publierez un jour. Lorsque je serai en retraite, j’ambitionne aussi d’écrire sur mes ancêtres. Je prendrai exemple sur vous.
Pierre CHUTO

Bien le bonjour Alain,
… Nous n’avons pas résisté à une lecture immédiate qui nous a « emballés ». Il y a l’histoire de la famille, résultat de recherches certainement nombreuses et précises, il y a aussi le contexte de l’époque, mais également et surtout le côté romanesque qui donne vie à l’ensemble, et quelle vie ! Récupérer des informations, rechercher les détails historiques est déjà une lourde tâche, mais ce n’est rien (tout est relatif) par rapport à l’imagination nécessaire pour vivre le moment, et c’est ce qui fait la différence entre un narrateur et un écrivain. Alain, je connaissais ta « facilité » d’écriture, mais là, indéniablement, tu as un don pour ce genre d’ouvrage…
Claudine et Jean-Claude HENRY

Mon cher Alain,
Décidément, je ne sais pas où tu puises ton inspiration et tout ce vocabulaire si délicieusement désuet et poétique ! En tout cas, tes images sont parfaitement réussies. Elles ont la précision de l’œil d’une caméra. On est en plein dedans !
…Le style est toujours parfait, ce qui n’est pas facile dans ce genre de récit. C’est tellement bien fait que je n’ose plus écrire après cela ! On imagine tout le travail de recherche que cela a nécessité.
Mais j’arrête ici mes éloges car je risque de te mettre trop de pression pour la suite des aventures de Gilles et Jan, Pierre et Augustin, que naturellement j’attends avec impatience !
Jan Claude MORINAIS

Merci de nous avoir envoyé le manuscrit…
Ce texte est riche, vivant, sobre mais efficace, très documenté. J’ai aimé les dialogues qui tiennent à la page (et ce n’est pas facile !). J’ai aimé les bas de pages qui nous entraînent en d’autres lieux, d’autres univers…
Christine GANDRILLE

Quel feuilleton ! j’ai hâte d’en connaître la suite…
Sébastien MORINAIS

C’est avec attention que j’ai découvert tes écrits sur internet. C’est de grande qualité, très intéressant et extraordinairement documenté. Mes félicitations, c’est un plaisir à la lecture.
Jean-Claude GANDRILLE

Je te connais bon écrivain depuis quelques années, grâce à « Félianix » et aux nombreux textes admirablement émouvants, je m’attendais donc à ce que « Les MORINAYS » soit une petite merveille.
Elsa MORINAIS

N'hésitez pas à livrer votre commentaire après lecture :

"J'ai bien reçu votre livre "Laboureurs d'espoirs" et je vous remercie. Bien sur je l'ai lu avec un immense plaisir. C'est vraiment la vie au quotidien de nos ancêtres, décrite avec une minutie et une exactitude surprenante pour ce que je connais ; je retrouve en effet plusieurs scènes que j'ai eu la chance de vivre en Bretagne dans les années 50 à la ferme de mes parents. Votre style très juste et vraiment agréable à lire rend ce récit si vivant que j'avais un peu l'impression d'être au milieu de mes ancêtres ! Enfin je vous dirai que vos 543 renvois permettent de passer avec beaucoup de précision à la grande histoire. Un seul regret à vous exprimer : cela s'arrête page 202, vous nous avez trop donné l'envie de connaître la suite ! Un grand merci pour votre travail..." Alain GUÉRIN

"... les éloges faites sont largement méritées." André VESSOT

"... toutes mes félicitations pour votre travail." Madeleine ARNOLD TETARD

"... j'ai beaucoup apprécié votre livre. Le style est parfait et l'histoire (que j'apprécie beaucoup ) très bien racontée. On s'y croit." Pierre CHUTO

"... que de travail, de recherches... un livre attachant." Marie-Claude VEILLON

"... Je sors tout juste de la lecture (5 heures) d'un excellent bouquin que je te recommande. Une plume magnifique, cet auteur ! Cet ouvrage s'intitule : "Laboureurs d'Espoirs".
J'ai bien fait de le relire car je ne me souviens pas avoir lu le chapitre intitulé "Que serions-nous sans indulgences ?" (très joli moment) où tu évoques le Pardon et le grès de Saint-Méen, les souleurs et Marie, et certains autres passages.
Bel œuvre pour la postérité ! Encore merci." Jean-Claude


"Qui n'a pas rêvé de faire revivre ses ancêtres, d'écrire leur histoire sous une forme romanesque ? C'est le pari réussi d'Alain Morinais avec son ouvrage « Laboureurs d'espoirs »... Cerise sur le gâteau, depuis déjà quelques semaines, chaque vendredi l'auteur vous présente dans la Gazette ses secrets d'écriture, ses recettes pour donner une âme écrite à ses ancêtres... avec l'espoir de réveiller en vous l'écrivain qui sommeille." Thierry SABOT

"Merci Alain Morinais. Vous avez su faire revivre vos ancêtres de façon merveilleuse, de même que j'ai essayé de le faire pour les miens, avec les "Charbonniers de Chambord"
sur Histoire et Généalogie.
Brovo Alain" Henri Darré




Ma démarche...

Ma démarche repose sur la volonté de ne pas trahir la vérité historique ; ni celle de la grande Histoire de France et de Bretagne, ni celle que représentent les informations connues et certaines de l’histoire locale et familiale, sans pour autant résister au bonheur de la fiction.

Toutes les situations à caractère historique et leurs chronologies, tant aux plans local, régional que national, sont validées par des recherches bibliographiques.

Les dialogues liés aux événements révolutionnaires sont réécrits sur la base de propos relevés dans des comptes-rendus d’époque, révélant parfois au-delà du bon sens qu’ils traduisent, la qualité des analyses formulées avec clarté et précision.

Si les personnages ont vécu l'histoire, les personnalités décrites sont bien évidemment imaginaires, et les situations romanesques viennent combler les lacunes de la mémoire du réel.

Je vous propose de remonter le temps à la rencontre des Morinays, dont la saga me permet de faire revivre de simples gens qui sont l’Histoire.

J’écris ces lignes pour les enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants, nés ou à naître ; j'écris pour leurs parents, afin qu’ils puissent plonger au plus profond les racines qui les aideront peut-être à mieux grandir et résister aux vents mauvais qui agitent les Hommes en ce début de troisième millénaire.

"L'explication du passé se fonde sur les analogies avec le présent, mais elle nourrit à son tour l'explication du présent."

Antoine PROST Historien-Professeur émérite - Université Paris I - Panthéon-Sorbonne

Commande directe d'un ouvrage dédicacé par l'auteur

Vous pouvez commander un livre dédicacé par l'auteur en adressant un chèque de 20€ Vingt euros (frais de port inclus sans suivi postal), ou 23€ en colissimo à l'ordre de Alain MORINAIS et posté à l'adresse suivante :

Alain MORINAIS
20, rue François Delage
94230 Cachan

Merci de préciser les nom et prénom du destinataire de la dédicace.
Le chèque ne sera encaissé qu'après l'expédition postale de l'ouvrage.

samedi 25 octobre 2008

Et chacun pourra mesurer combien à être ensemble il se peut réveiller de courage. Alain MORINAIS

Remerciements

À Dany, ma source
À Jan-Claude, mon référent
À Thierry, mon conseil
À Claudine et Jean-Claude, mes premiers lecteurs
À Fulbert, mon guide Vezinois
À Pierre, mon premier retour inconnu

Sans lesquels le bonheur d'écrire eût été bien trop solitaire.
Aurait-on le courage, sans la joie du partage ?